Nos secrets pour une plate-forme de jeu ultime

Pour le gamer hardcore, seul un ordinateur de bureau sera à la hauteur.

Frustré des fréquences d'images à la ramasse ? Marre des écrans qui rament ? Sachez que ce n'est pas une fatalité. Pour un peu moins que le prix d'une nouvelle Xbox ou d'un écran de télévision géant, vous pouvez monter une plate-forme taillée pour le gaming et équipée des meilleurs systèmes boutique pré-assemblés. Pas d'inquiétudes cependant, vous n'avez pas besoin d'être un expert en matériel pour cela. Monter son propre PC est une activité qui s'est démocratisée et il est aujourd'hui plus facile d'assembler son ordinateur de A à Z que d'assembler des kits Lego.

Le premier secret pour monter une super plate-forme de gaming ne concerne pas l'ordinateur lui-même mais plutôt l'endroit où vous allez le monter. Faites de la place dans un espace bien éclairé de la taille d'une table de cuisine ou d'un large bureau (cet espace ne sera pas utilisable pendant toute la durée du montage). Évitez d'emballer et de déballer des plates-formes à moitié montées. C'est le meilleur moyen de perdre des éléments cruciaux et difficiles à remplacer comme les attaches de systèmes de refroidissement à eau, des vis de montage spéciales et des petits éléments qui, une fois perdus, couperont court votre beau projet.

On passe ensuite au boîtier. La clé pour bien le choisir est d'opter pour la plus grande taille possible par rapport à l'espace dont vous disposez. Le choix idéal est en général un modèle moyen ou de grande taille. Les boîtiers les plus grands facilitent l'assemblage et l'installation d'un système de refroidissement tout en étant souvent plus design car haut de gamme.

Pour un bon boîtier, cherchez des bords arrondis (vos genoux vous diront merci), des systèmes de montage de disques ne nécessitant pas d'outils, un bon système de routage des câbles et un panneau latéral transparent pour pouvoir voir à l'intérieur. Ce dernier élément n'est pas simplement là pour le côté design. En effet, il est utile de pouvoir facilement inspecter ses composants et de disposer d'une lumière pour pouvoir diagnostiquer tout problème éventuel. Les modèles Corsair 760T et 780T sont de parfaits exemples de boîtiers de première classe pour le gaming.

À la base de toute plate-forme de gaming rapide se trouve la carte-mère. Au lieu d'économiser des mois, optez pour du hardware milieu de gamme (ou mieux si vous le pouvez) issu de fabricants réputés comme la série Signature d'Asus ou les configurations de Republic of Gamers. N'oubliez pas de mettre à jour le BIOS, car la plupart des cartes mère reçoivent beaucoup de mises à jour aujourd'hui. Tourner sur la dernière version évitera ainsi bien des maux de tête à votre hardware.

L'étape suivante est de coupler la carte mère à un processeur taillé pour le gaming. Si le marché est inondé de processeurs, la seule série combinant assez de puissance par coeur avec un nombre maximum de 8 threads en simultané est celle de l'Intel Core i7. Choisissez les processeurs de la génération Skylake (ou plus récents), car les cartes mère de ces modèles sont équipées de ports USB plus rapides et d'interfaces SSD. Ce qui importe le plus, lorsque l'on choisit un Core i7, est de savoir si le modèle que l'on veut permet l'overclocking.

Les gamers qui aiment bidouiller et pouvoir booster leurs performances en auront largement pour leur argent avec le i7 6700K unlocked. Mais pour ceux qui souhaitent juste jouer ou qui ont simplement besoin de boitiers plus petits avec des systèmes de refroidissement plus compacts, le Core  i7 6700 est le choix du roi. Ces deux modèles se montreront à la hauteur des exigences des gamers pour de nombreuses années.

Pour de bons graphismes, commencez par l'écran

La technologie d'affichage est à la croisée des chemins aujourd'hui, avec de nombreuses nouvelles caractéristiques basées sur des standards en compétition. Se procurer un bon écran est ce qu'il y a peut-être de plus compliqué lorsque que l'on assemble sa plate-forme. La résolution des écrans a évolué plus vite que la technologie des cartes graphiques et il est facile de se retrouver avec plus de pixels qu'une seule carte graphique ne peut en gérer. Comme les configurations à plusieurs cartes vidéo ont leurs propres inconvénients, trouver un équilibre entre les préférences d'affichage et les besoins en matière de performances est un point important pour toute configuration. Le secret ? Toujours choisir son écran avant sa carte graphique.

Si vous voulez des fréquences d'images fluides, il vous faut renoncer aux écrans 4K et choisir des résolutions intermédiaires comme 2560x1440. Vous pouvez aussi vous pencher sur les écrans ultra-larges 21:9 qui offrent une meilleure immersion de jeu que les standards 16 : 9, avec des résolutions légèrement plus basses que le 4K. Dans les deux cas, visez une fréquence de rafraichissement d'au moins 100Hz et une forme de technologie de synchronisation de la fréquence d'image (comme G-sync pour les cartes graphiques Nvidia ou Freesync pour les cartes AMD). Vous éliminerez ainsi toutes les petites erreurs d'affichage qui se produisent avec des modèles non synchronisés et à la fréquence de rafraichissement faible.

Côté taille, les modèles entre 27” et 34” offrent le nombre idéal de DPI (points par pouce) pour des bureaux Windows aux résolutions citées ci-dessus. Laissez les écrans TN de côté et optez pour une technologie IPS (ou mieux). L'amélioration en termes de couleurs et d'angles de vue en valent vraiment la peine. Si vous êtes intéressés par des technologies « presque au point mais pas tout à fait » comme les écrans HDR ou OLED, on vous conseille d'attendre encore un peu avant d'investir dans un modèle haut de gamme. Choisissez plutôt un modèle qui satisfait les besoins basiques du gaming. En effet, le statu quo pour les écrans PC est toujours fragile, et l'écran de vos rêves pourrait bien sortir sous peu!

Carte graphique

Nous abordons maintenant la très importante carte graphique. S'il y a un seul élément à privilégier pour une plate-forme de gaming c'est celui-là. Heureusement pour nous, la compétition entre Nvidia et AMD a créé une vaste gamme de choix avec de nombreux modèles capables d'offrir des fréquences d'images élevées, et ce, même avec des réglages visuels maximum. Maintenant que l'on a choisi notre écran, choisir une carte graphique est bien plus facile que si l'on avait procédé dans l'ordre inverse.

Les gamers qui choisissent des résolutions comprises entre 1080 et 1440 n'ont pas besoin d'investir dans les toutes dernières cartes graphiques pour obtenir les meilleurs visuels, surtout si une fréquence de 60 images par seconde leur convient. On peut alors se pencher sur la Nvidia 1070 ou la AMD Radeon RX 480, ce qui peut potentiellement faire économiser la moitié du prix de modèles emblématiques comme la GTX 1080. Rappelez-vous de vérifier que la technologie de synchronisation d'images est adaptée à celle de votre écran, les technologies G-sync (de Nvidia) et freesync (d'AMD) n'étant pas compatibles.

Pour les gamers qui veulent jouer en 4K ou qui cherchent les meilleures performances  possibles et une longévité maximale de leur plate-forme, seules les déclinaisons de la GTX 1080 sont à la hauteur. Les prix ne sont pas donnés, mais rien ne se rapproche de ce modèle et pour les quelques rares situations de jeu où une unique GTX 1080 ne suffirait pas, vous avez toujours l'option d'en faire fonctionner deux simultanément en SLI. Ceci étant dit, le paysage des cartes graphiques évolue vite, donc si vous êtes un fan de la Team Red attendez-vous à ce qu'AMD sortent des produits similaires sous peu.

Disques et DRAM

Les détails qui restent sont peu nombreux. Pour la DRAM, 8 Go constituent le strict minimum. Les jours de gloire des ordinateurs à 4 Go étant révolus depuis longtemps maintenant. Mais allez plus loin, et optez directement pour 16 Go. Soyez juste prudents dans le choix de la vitesse. Une DDRAM DDR4 plus rapide n'est pas toujours ce qu'il y a de mieux, surtout si vous comptez overclocker votre processeur. Sur les systèmes avec processeurs Skylake basés sur le chipset Z170 dont nous parlons ici, les vitesses recommandées pour une bonne stabilité sont souvent situées autour de 2400-2800 MHz.

Les gamers qui n'overclockent pas leur processeur ou qui utilisent des cartes mères basées sur le chipset H170 sont bloqués à 2133MHz quoi qu'il en soit, il s'agit donc plus de quantité de RAM que de rapidité dans leur cas. Une astuce à ce sujet : « moins de modules » rime toujours avec « moins de problèmes ». Autrement dit, choisissez plutôt deux barrettes DRAM de grande capacité que quatre, et assurez-vous toujours qu'elles sont certifiées pour votre carte mère.

Si les prix des disques durs SSD sont maintenant assez bas pour pouvoir les utiliser autrement qu'en simples disques de démarrage, ils ne disposent pas encore d'assez de stockage pour être utilisés seuls sur une plate-forme de gaming. Partez donc sur des modèles de disques dur de 500Go à 1To, de préférence avec des interfaces U.2 ou M.2, compatibles avec les cartes mères dont nous parlons ici. Si c'est largement suffisant pour quelques-uns de vos jeux favoris et Windows, aucune bibliothèque Steam qui se respecte ne peut rêver de tenir sur un disque de cette taille, il vous faut donc en supplément un ensemble de disques rapides (7200 RPM) et de grosse capacité. Si la fiabilité est une priorité pour vous, optez pour des disques durs HGST. Bien qu'ils chauffent pas mal, on les retrouve régulièrement en tête de différents tests réalisés par l'industrie.

Pas de règne sans puissance (ni sans surveiller ses arrières)

Couronnez le tout avec un bloc d'alimentation de 750-1000 watts certifié 80 plus gold, et vous voilà parés pour la route. Les marques Seasonic et EVGA font toutes les deux d'excellents blocs d'alimentation pour les plate-formes de gaming. Certains blocs sont même équipés de caractéristiques gadget de type éclairage à LED ou affichage externe. En matière de blocs d'alimentation, prenez toujours un wattage un peu plus élevé que ce que vous prévoyez car un fonctionnement maximal et prolongé est la recette parfaite pour faire griller votre bloc. Des blocs d'alimentations un peu faibles peuvent aussi causer tout un tas de problèmes bizarres et difficiles à diagnostiquer.

Ajoutez une souris, un clavier et les derniers accessoires et vous voilà l'heureux propriétaire d'une plate-forme de gaming taillée pour la grandeur. Il ne nous reste qu'à vous confier un secret sur un point souvent oublié, il s'agit d'une chaise à la hauteur de votre machine de guerre. S'il n'y a pas de limite à ce qu'une bonne chaise de bureau peut coûter, IKEA a inventé l'excellente série de chaises de bureau Volmar qui offre des ajustements parfaits et un support du dos impressionnant pour un prix inférieur à celui d'un ensemble d'accoudoirs en métal. Même votre fessier a le droit à un choix royal maintenant, vous n'avez donc plus d'excuses, alors faites vos jeux, et lancez-vous!

Topics

We recommend