Le meilleur processeur pour les jeux DX12

Si vous êtes un gamer sur PC, vous avez probablement déjà entendu parler de DirectX, même si vous ne savez peut-être pas exactement ce qu'il fait. Ce logiciel existe depuis longtemps et, pour faire simple, disons qu'il communique avec les différents éléments matériel de votre PC. Comme chaque PC a une configuration matérielle qui lui est propre, les développeurs peuvent utiliser DirectX pour parler directement au hardware de votre ordinateur plutôt que d'avoir à inventer un code pour chaque modèle de carte graphique et autres éléments. DirectX est surtout en grande partie responsable des performances 3D de vos jeux. Sa nouvelle version, DirectX 12, est sortie avec Windows 10. Et même si les nouvelles versions de produits sont toujours encensés un peu à la va vite, DX12 a réellement changé la donne en terme de performances pour le gaming. Pour pouvoir exploiter entièrement DirectX12, il vous faut un processeur à plusieurs coeurs et des capacités d'Hyper-Threading. La série de processeurs Intel i7 et en particulier l'i7-6700K sont dans ce domaine d'excellents choix.

La manière dont fonctionnait DirectX dans le passé était bien adaptée à l'époque dans laquelle il avait été créée. Cependant, tout le monde a aujourd'hui un processeur multicoeurs, parfois avec des capacités d'Hyper-Threading et même plusieurs cartes graphiques. Direct3D 11 a d'abord tenté d'accélérer le processus d'envoi de tâches au hardware pour s'adapter à une génération de composants plus puissants, mais il demeurait imparfait.  Avec Direct3D 12, on a ce que l'on appelle une API  (interface de programmation) dite de bas-niveau, qui offre désormais aux développeurs plus d'accès au hardware. Le jeu lui-même peut ainsi générer des listes de commandes en parallèle et contrôler le moment où elles sont soumises à la carte graphique. Cela exige moins de ressources et les performances de jeu sont meilleures. En essence,  DirectX 12 équilibre bien la distribution en parallèle du travail, il optimise donc l'utilisation des processeurs multicoeurs.

Autrement dit, il est important de prendre en compte DirectX 12 lorsque vous choisirez votre prochain processeur, surtout si vous comptez utiliser des jeux gourmands en ressources. Les jeux de stratégie à grande échelle ou les jeux à monde ouvert avec beaucoup de détails sont souvent limités par le processeur. La liste des jeux compatibles avec DirectX 12 n'est pas très longue pour le moment, mais elle grandit et sa compatibilité deviendra bientôt la norme. Si vous cherchez à booster votre fréquence d'images bien au-delà des 60 par seconde, vous pouvez aussi être limité par votre processeur. C'est d'autant plus important que de plus en plus de gens veulent profiter de la réalité virtuelle, qui requiert 90 images par secondes pour que vous ne vous sentiez pas malade en jouant.

Bien sûr vous pourriez vous lâcher et opter pour l'i7-6950X à 10 coeurs d'Intel à 1700 € avec sa fréquence d'horloge de 3GHz et ses 25Mo de cache, mais des solutions bien plus économes existent ! L'Intel i7-6700K est une mise à jour judicieuse et ne vous coutera qu'environ 380 €. Il s'agit d'un processeur à quatre coeurs avec une fréquence d'horloge de 4.0GHz et un turbo boost lui permettant d'atteindre une fréquence de 4.2GHz. Autrement dit, le processeur s'overclocke lui-même lorsque c'est nécessaire. De plus, le « K » figurant dans le nom du modèle signifie qu'il est débridé pour que vous puissiez également overclocker le processeur vous-même si vous en avez envie. Si c'est le cas, assurez vous simplement de posséder un bon système de refroidissement et rappelez-vous que la consommation énergétique en sera accrue. Le 6700K possède également une quantité confortable de 8Mo de cache de troisième niveau (L3).

L'aspect le plus important ici réside bien sûr dans les quatre coeurs et dans leurs capacités d'Hyper-Threading . La description la plus basique de l'Hyper-Threading vous dira que cela double le nombre de coeurs de votre processeur, ce qui n'est pas vrai à strictement parler. Pour chaque coeur que possède votre processeur, l'Hyper-Threading créera en réalité deux coeurs virtuels. Le système d'exploitation répartira ainsi les tâches à accomplir entre les deux. Un processeur logique peut en conséquence être interrompu et se voir attribuer une tâche différente alors même que l'autre processeur logique situé sur le même coeur physique traite une autre tâche. L'Hyper-Threading est particulièrement efficace pour le rendu des graphismes en 3D, et DirectX 12 exploite pour la toute première fois ses capacités pour les jeux. Auparavant, tout était relégué à un coeur. Aujourd'hui, les tâches en arrière plan peuvent être attribuées à un coeur, tandis que le gros du travail est réparti sur le reste du processeur.

Topics

We recommend